INSTITUT  TAÏ CHI CHUAN          OUEST LYONNAIS

Un voyage de mille lieues commence par un pas. (Lao Tseu)

 
IMG_1026_edited_edited.jpg

      À PROPOS

Le taï chi chuan trouve sa source dans le taoïsme, mais pas uniquement. A la fois art de santé,
art martial, et voie spirituelle, le taï chi travaille en profondeur et restructure ce qui a besoin
de l'être, au rythme de la personne. Il permet de s'unifier en harmonie avec le monde et
l'univers. En tant qu'art martial interne, l'utilisation de l'énergie est prédominante sur la
force physique.
C'est un chemin de transformation et d'évolution permanente, qui dans la fluidité nous amène
à dépasser les oppositions.
Un présent qui nous invite à la présence !
Présence à soi, présence au monde. Chemin d'harmonie qui allie force et douceur.
Le taï chi chuan s'adresse à tous, quel que soit notre sexe et notre âge.
Moins de mots, moins de maux
Plus d'espace, plus de respiration
Le taï chi chuan se vit et s'expérimente...

 

LES ORIGINES

Taï chi chuan signifie «boxe du faîte suprême»
Les origines du taï chi chuan sont floues. Plusieurs hypothèses existent.
L'une d'entre elles attribue l'origine au personnage mythique de Zhang Sanfeng, ermite taoïste sur le Mont Wudang, qui aurait vécu entre le XIIe et le XIVe siècle.
Il aurait conçu le taï chi en observant un duel meurtrier entre une pie et un serpent.
Dans cette conception, le taï chi chuan s'inscrit dans le courant taoïste, wudang, et du travail interne (souffle interne), par opposition au courant bouddhiste et aux techniques plus exotériques de Shaolin.
Deux autres techniques sont classées dans l'école ésotérique: le xingyi quan et le bagua zhang.
Il est possible aussi que Zhang Sanfeng n'ait fait que modifier le Shaolin quan.
Il existe en Chine un fonds commun de techniques de combat millénaires. On sait aussi que des techniques corporelles indiennes ont été introduites en Chine et il est possible que ces techniques aient influencé les maîtres Chinois.
Le taï chi chuan est devenu célèbre au XIXe siècle pour son efficacité au combat.
Historiquement, la première école de taï chi est l'école Chen; berceau du Taï chi. L'école Yang a été constituée plus tard et a contribué principalement à sa diffusion, en rompant avec le système classique de transmission intra familiale et clanique. Yang Luchan, fondateur de la lignée Yang, et donc première génération, apprit avec un Maître du nom de Liu.

Envoyé dans la famille de Chen Chang Xing pour apprendre, il est réduit à n'être qu'un serviteur car Chen Chang Xing ne veut transmettre qu'à sa famille.
Cependant Yang Luchan observe en cachette les cours et s'entraîne seul.
Surpris par Chen Chang Xing, celui-ci est étonné par la maîtrise de Yang Luchan et décide de lui transmettre les secrets de l'art.
Yang Luchan partira plus tard enseigner à Pékin où il fonde son école.
C'est ainsi que le taï chi est progressivement diffusé en ville.
A chaque génération deux ou trois élèves, seulement, sont choisis pour être disciples héritiers, parmi les élèves les plus proches, et sur les centaines ou les milliers d'élèves au total.
Jean-Pierre Cayrol, fondateur de l'Institut de Taï Chi Chuan est disciple héritier de la 6e génération.

 

La lignée Yang

L'école

L'ITCC ouest lyonnais est rattachée à l'ITCC, école lyonnaise qui enseigne le style yang originel.

Le représentant actuel en est Jean-Pierre Cayrol, disciple héritier qui a fondé et dirige l'ITCC.

Plusieurs écoles existent en France et garantissent la même évolution, ce qui permet aux élèves de changer d'école facilement ou de suivre des stages dans d'autres écoles de l'Institut.

L'école garantit une progression par niveau. L'apprentissage commence par la forme externe

et de nombreux niveaux de pratique interne s'ensuivent.

L'apprentissage de l'épée fait partie intégrante de l'évolution.

Un temps est réservé à l'apprentissage de l'enchaînement des 108 mouvements et des temps

sont dédiés au travail à deux. Des exercices énergétiques sont intégrés à la pratique du taï chi

chuan

 

L'ENSEIGNANTE

Professeur certifiée par Jean-Pierre Cayrol, Marie-Pierre Brossard est née en 1973. Elle débute le taï chi chuan en 1996. En 1998 et en parallèle, elle pratique l'aïkido, art martial japonais,et ce pendant six ans, avant de se recentrer sur le taï chi chuan.
Praticienne de shiatsu (diplômée en 2001), elle pratique également le wuo taï, décrite par son fondateur comme l'osthéopathie en mouvement.
En 2010, elle découvre le da cheng chuan, art martial chinois qu'elle pratique régulièrement jusqu'en 2014 puis ponctuellement.
Formée au yi-king à l'Institut de taï chi chuan. Diplômée en médecine traditionnelle chinoise en 2009 (école Shao Yang à Lyon).
Formée au cycle chamanique des Grandes mères (tradition amérindienne) en 2013.
Educatrice spécialisée par ailleurs, elle accompagne des publics divers. Titulaire d'un master 1 en psychologie clinique, elle est également formée au photo langage.

 

L'homme vivant est tendre et souple
Mort le voici dur et rigide
Les plantes sont tendres et délicates
Mortes les voici flétries et sèches
Dureté et rigidité sont compagnes de la mort
Tendreté souplesse compagnes de la vie

Lao-Tseu

 

LES COURS DU SAMEDI

Lieu: "Le Petit Pont" à St Martin en Haut.
Sur la route de St Symphorien/ Coise, face au collège le petit Pont, en dessous du stade de foot et au dessus de la station de lavage Caross' Eric
Les samedis de 8h00 à 9h30

 

LES COURS DU MARDI

Lieu: 11 route de Lyon 69850

         St Martin en Haut

Les mardis de 18h00 à 19h30

 

TARIFS

280 € l'année, licence comprise ou 100 € 

par trimestre.

Tarif réduit pour couples:

- 20% sur une des deux cotisations soit

  224 € par an ou 80 € par trimestre.

Tarif réduit pour Parent/enfant (-18 ans)

- 30% sur la cotisation enfant soit 196 €

 par an ou 70 € par trimestre.

Tarif réduit pour -18 ans 

- 25% soit 210 € par an ou 75 € par 

  trimestre.

 

                  CONTACTER                              I.T.C.C OUEST LYONNAIS

 69850 Saint Martin en Haut

0647834082

 

©2020 par ITCC Ouest Lyonnais